#HistoiresExpatriées 1 ~ Mon quartier, Riverdale

 

Il faut dire aussi que je suis bien entourée, et je ne parle pas seulement du décor environnant…


PVT Canada_Riverdale vu du haut (1)
Sur les hauteurs de Riverdale, Grey Mountain à gauche. ©Kelly Tabuteau

Pourtant le décor environnant est plus que stimulant ! Je fête aujourd’hui mon quatorzième mois au Yukon, et je réalise que je ne vous ai jamais vraiment parlé d’où je vivais, et j’entends par là où je mange, où je dors, où je travaille… Vous avez pu suivre mes randonnées aux quatre coins du territoire, avec de jolis paysages sauvages, mais je n’ai jamais abordé le côté urbanisé du Yukon… peut-être parce que, finalement, ce n’est pas le plus important pour moi, et que l’on s’entend, l’urbanisation yukonnaise n’est pas non plus super développée en dehors de Whitehorse. Pourtant, c’est aujourd’hui près de 25 100 personnes qui vivent dans la ville du Cheval Blanc… si peu pour une capitale ! On y retrouve un centre-ville historique – là où tout a commencé – ainsi que tous les services nécessaires à une vie dans le Grand Nord canadien. Mais cela, je vous en parlerai plus en détail dans mon prochain article. Des logements aussi bien sûr, mais pas en nombre suffisant pour accueillir tout le monde. Alors, des quartiers résidentiels ont poussé comme des champignons aux alentours. Riverdale est l’un d’eux… et c’est là que je me suis installée après mon volontariat de handler, en novembre 2016. D’abord dans une maison atypique où les cadres de décoration habituels étaient remplacés par des maquettes d’avion et des structures en fer créées par Philippe, le proprio. Et pour avoir de l’imagination, on peut dire qu’il en a. Je ne compte même plus le nombre de personnes qui se sont arrêtées devant chez nous pour prendre des photos. Jugez par vous-même !

PVT Canada_Philippe's house
Le dôme en roues de vélos… ©Kelly Tabuteau

Bref, on se partageait la maison à cinq, et moi qui suis plutôt solitaire et aime bien ma tranquillité, il y a eu des moments un peu plus difficiles que d’autres… Si bien qu’après presqu’un an à vivre dans la maison de l’inventeur fou de « La Belle et la Bête », je déménageais avec mon Fisherman et sa créature. Toujours à Riverdale ! Il était hors de question pour moi de quitter le quartier qui était devenu mien et dans lequel j’adorais errer. Niché à son extrémité sud, nous avons dégoté un magnifique appartement, en sous-sol, tout proche d’un des sentiers d’accès aux lacs cachés de Whitehorse et du Millenium Trail. On ne pouvait pas trouver plus proche de la nature ! D’ailleurs, l’autre soir, en rentrant à la maison, on est tombé nez à nez avec un renard qui rôdait juste sous le porche de notre entrée…

Et voilà pourquoi je l’aime tant mon quartier ! Si mes premières sensations quand j’ai survolé Whitehorse, le 18 septembre 2016, étaient à la hauteur de mes espérances entre l’immensité des étendues qui défilaient sous mes yeux et les couleurs automnales déjà proches de leurs fins, je ne pouvais pas rêver mieux que Riverdale pour m’installer provisoirement au Yukon. À proximité des commodités tout en étant isolé de l’activité de la ville, je vis dans un coin calme et paisible… les éléments naturels ont veillé à cela. Encadré par des montagnes – dont Grey Mountain –, des forêts boréales à perte de vue, et le fleuve Yukon, on peut en effet dire que nous sommes presque seuls au monde, comme si la nature nous rappelait à tout instant le privilège que nous avons de vivre dans un tel environnement, comme si elle nous donnait son accord pour partager sa beauté avec nous, ou encore comme si c’était Riverdale qui nous choisissait et non l’inverse.

PVT Canada_Entrée de Riverdale
Le fleuve Yukon, le pont Robert Campbell menant à Riverdale, et le SS Klondike qui surveille le tout ! ©Kelly Tabuteau

Récemment, j’ai appris que toutes les rues de Riverdale portaient le nom d’une rivière du territoire, et je ne pouvais être qu’encore plus fière de vivre dans un tel quartier, où, finalement, chaque déambulation dans ses rues, me plonge davantage au cœur de la nature, mais aussi, dans l’histoire du quartier et du territoire.

PVT Canada_Millenium Trail (3)
Cairn, le long du Millenium Trail. ©Kelly Tabuteau
PVT Canada_Millenium Trail (1)
Rencontre lors d’une des promenades quotidiennes, Millenium Trail. ©Kelly Tabuteau

Bref, j’aime mon quartier et je ne lui ai pas encore trouvé de défauts ! À bien y chercher, peut-être un tout petit minuscule, presque insignifiant, et qui est quand même le comble pour une ex-banlieusarde parisienne : les « embouteillages » des heures de pointe pour quitter notre « îlot », et nous mêler à la circulation de Whitehorse…


« Il arrive une époque où, ayant beaucoup lu, il reste encore à lire le livre de la nature, toujours riche, fécond, et ouvert à tous ceux qui veulent y puiser. », Pierre-Jules Stahl, Les pensées et réflexions diverses.

 

HistoiresExpatriéesCet article participe au RDV #HistoiresExpatriées organisé par Lucie du blog L’Occhio Di Lucie. Chaque mois, aux alentours du 15, des blogueurs expatriés aux quatre coins du monde se retrouvent autour d’un thème imposé, pour échanger des anecdotes sur la vie hors de leur pays natal. J’ai tout de suite adoré le concept alors me voilà 🙂
Novembre 2017 : Mon quartier


11 réflexions sur “#HistoiresExpatriées 1 ~ Mon quartier, Riverdale

  1. Les photos de la ville de haut sont dingues, il faut être attentif pour distinguer l’urbanisation de la nature. C’est très intéressant et vraiment beau ! Merci pour ta participation 🙂

    Aimé par 1 personne

    1. Oh oui, à très bientôt maintenant 😉
      Et c’est clair qu’on est bien content d’avoir notre chez nous, qu’on meuble au rythme des « brocantes » et des occasions sur kijiji, le Bon Coin national.
      Bisous Christine !

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s