Le jour tant attendu – Part 2

 

Le Canada n’est plus très loin…

 

Je prends place sur le siège 10K. Pour la première fois de ma vie, je voyage en classe intermédiaire, autrement appelée par Condor, la Premium Class. C’est plutôt cool je dois avouer ! Des tonnes de places pour mes jambes, malgré mon gros sac à mes pieds (si vous ne savez pas pourquoi, (re)lisez la part 1 de cet article), et des hôtesses encore plus aux petits soins.
Comme l’avion est à moitié vide, je dispose d’un deuxième siège pour moi toute seule, et ça, c’est encore plus cool !
À 16h, l’avion décolle de Francfort. Je suis un peu moins stressée que sur le premier vol (du palpitant mais pas de mains moites… petite victoire donc !).

Dès l’altitude de croisière atteinte, on nous sert le premier repas. Il est 16h52… Comme à chaque fois que je prends des longs courriers, j’ai l’impression que l’on cherche à me gaver (ou que je me suis transformée en hobbit, à l’instar de Pippin et de ses deuxièmes, voire troisièmes soupers) ! Le repas est bon ; j’essaye de le déguster devant « The big short » mais je n’accroche pas, je me rabats alors sur « Kung Fu Panda 3 » 🙂 ça passe beaucoup mieux !

Entre mon bouquin, mes deux micro siestes, la rédaction du dernier article, les deux autres repas (un goûter, puis une très grosse collation), et surtout le survol du Groenland, moment pendant lequel je suis en béatitude complète, le nez sur le hublot, le temps s’écoule relativement vite car c’est déjà le moment de remonter les tablettes pour se préparer à l’atterrissage. Quelques turbulences, vite oubliées grâce à une vue magnifique sur les grands espaces que je suis venue chercher, et nous voilà sur le sol canadien ! Et là encore, une grande première pour moi : l’avion, une fois atterri, fait un demi-tour sur lui-même, pour réemprunter la même piste et se rendre jusqu’au terminal. Original !

lilys-road_arrivee-sur-whitehorse-2

lilys-road_aeroport-whitehorse-3

lilys-road_aeroport-whitehorse-2

À présent, les choses sérieuses commencent : direction la douane pour valider mon Permis Vacances Travail !

C’est Dan (à ce moment-là, je ne connais pas encore son prénom) qui me reçoit pour mon entrée sur le territoire. Par chance (ou facilité, choisissez), il parle français. Je comprends assez vite que ce n’est pas habituel pour les douaniers de Whitehorse de recevoir des « clients » au PVT, et plus précisément lorsqu’il me demande de repasser demain en centre-ville, au bureau fédéral, pour récupérer mon permis de travail. Sur le coup, ça m’embête car je ne suis pas véhiculée et aussi parce que mes hôtes vivent à quarante-cinq minutes de la ville (déjà qu’ils viennent me récupérer à l’aéroport aujourd’hui) alors je lui réponds que je ne suis pas pressée puisque mon « chauffeur » ne vient me chercher qu’à partir de 19h. « Cool. Récupérez votre bagage, patientez et dès que tous les passagers de votre vol seront entrés sur le territoire, je m’occupe de votre visa. »

Ma valise arrive (youpiiii, mes affaires sont bien arrivées à destination !) et j’attends. Dan me fait signe de le suivre, récupère tous mes documents et va dans son bureau. De là commence une longue attente… Il finit par revenir, un peu dépité car il ne sera pas en mesure de me délivrer mon PVT aujourd’hui… Mon dossier est complet et ne présente aucun problème, mais par manque d’habitude et aussi à cause d’un nouveau logiciel, il a coché une case qu’il n’aurait pas dû dans son formulaire ; pour corriger, ça prend l’intervention d’un agent des visas, qui ne travaille pas ce dimanche… Dan me propose donc de repasser demain dans les fameux bureaux fédéraux du down-town (retour à la case départ…) et me laisse ses coordonnées (je sais donc comment « mon » agent des douanes s’appelle, et j’ai même son numéro !!) : je dois l’appeler avant de passer récupérer mon visa, afin d’être sûre qu’il soit prêt. J’ai attendu une heure et demie dans les bureaux de l’immigration pour pas grand-chose au final…

Dans un aéroport vide, je patiente encore un peu plus d’une heure : Marcelle arrive peu avant 19h30 et en route pour Alayuk !

lilys-road_aeroport-whitehorse

 

« Fais de ta vie un rêve, et d’un rêve, une réalité. », Antoine de Saint-Exupéry.

 


5 réflexions sur “Le jour tant attendu – Part 2

  1. As-tu eu ton permis de travail au bureau fédéral ?
    Est ce que les choses vont bien et es-tu bien installée ?
    Tes employeurs sont t’ils sympas ?
    Envoie nous des photos d’où tu es. Merci et bisous de Cathy et moi même.
    😉😘😚👏

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s