Meet Jake and Hazel

 

et je n’ai pas été déçue lorsqu’un « vrai » canadien m’a permis de m’immerger plus profondément dans cette nature… Une autre première fois qui a répondu à toutes ces promesses !

 

Me voilà embarquée pour une journée avec un « pur » canadien de l’arrière-pays, Jake, un de mes colocs actuels. Il n’est peut-être pas originaire du Yukon, mais il y a posé ses valises depuis plus d’un an maintenant. Ce jeune biologiste connait bien le territoire puisque son métier consiste à l’arpenter de part en part. Il vient de la campagne ontarienne et son expérience des activités de plein air n’est plus à démontrer. Et, comme tout canadien qui se respecte, Jake a une magnifique chienne, Hazel.
En bonne compagnie, la journée s’annonce enrichissante !

Il est 8h quand nous engouffrons dans la voiture de Jake, direction Haines Junction, un petit village, à cent soixante kilomètres à l’ouest de Whitehorse. Nous évoluons sur l’Alaska Highway, et c’est la première fois que j’emprunte la portion Nord. À la fin de la route, quelque neuf cent cinquante kilomètres plus tard, Fairbanks, la deuxième ville d’Alaska après Anchorage. Je suis quelque peu déçue car la météo n’est pas au rendez-vous… Les nuages sont bas, masquant les paysages environnants. Je ne peux que croire Jake sur parole quand il me dit qu’ils sont à couper le souffle ! Puis, je repense à la South Klondike Highway, et je n’ai aucune difficulté à lui faire confiance sur ce point.

Au programme de la journée donc : sillonner une petite partie du parc national Kluane. Mais surprise ! Après un peu plus d’une heure de route, Jake tourne sur une route secondaire, enneigée, et se gare non loin d’une petite piste. Un arrêt inattendu… pour me faire découvrir une de ses passions, la chasse ! Après une heure de marche, sans apercevoir le moindre animal sauvage, si ce n’est quelques écureuils et des traces de lapins, nous regagnons la voiture bredouille…

pvt-canada_lilys-road_kathleen-river
Kathleen River

Il ne nous reste qu’à peine une heure de trajet pour atteindre Haines Junction. Avant d’attaquer notre marche, nous nous installons sur le bord de Kathleen River pour prendre notre déjeuner… plus pittoresque, tu meurs ! Restaurés, nous pouvons enfin commencer notre « petite randonnée », le sentier King’s Throne. Le trail commence par un petit kilomètre en forêt, sur un terrain plutôt plat, puis s’élève sans discontinuer. Si la première partie est relativement facile puisque la neige est déjà tassée, ce n’est plus le cas dès que nous quittons le couvert des arbres. Plus de traces humaines devant nous, de la neige fraîche, poudreuse et en quantité ! L’ascension devient alors plus difficile… par moment, je m’enfonce jusque mi-cuisse !! Jake, avec ses grandes jambes, passe alors en tête pour faire la trace, mais Hazel commence à fatiguer car la couche de neige est plus épaisse qu’elle n’est grande… puis moi aussi, car avec mes jambes de lilliputienne, la progression n’est pas évidente… Nous décidons donc de rebrousser chemin, à peine à deux cents mètres du trône, avec un léger sentiment de frustration, d’inachèvement… Avant de revenir sur nos pas cependant, nous apprécions ce moment unique, seuls face à l’immensité du Yukon. Nous savourons une bonne tasse de thé, en complète béatitude devant tant de beauté, les nuages ayant finalement daignés se lever au fur et à mesure que nous grimpions. De là-haut, nous surplombons Kathleen Lake et le panorama qui s’offre à nous est spectaculaire !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Nous entamons la descente, qui s’avère être beaucoup plus rapide (et bien plus plaisante d’ailleurs) que la montée, puis rentrons tranquillement à la coloc. J’ai des images plein la tête, et aussi, une révélation pendant que le roulis de l’auto me berce. Je ne me suis pas trompée : rester ici était ce que j’avais de mieux à faire 🙂 pour une amoureuse comme moi de la montagne et du froid, c’est l’endroit par excellence où élire domicile, tellement les paysages yukonnais sont grandioses…

pvt-canada_lilys-road_kathleen-lake_2
Hazel, Kathleen Lake, November 28, 2016.

Cette expédition, c’était fin novembre, et aujourd’hui encore, j’ai plein de nouvelles expériences à découvrir. Je me souviens d’une autre, cette fois-ci dans le Grand Nord du Yukon, lorsque Camille, Aurélie (une autre PVTiste) et moi avons entrepris un voyage, plongées au beau milieu de nulle part.

 

« Tous les hommes pensent que le bonheur se trouve au sommet de la montagne, alors qu’il réside dans la façon de la gravir. », Confucius.


4 réflexions sur “Meet Jake and Hazel

  1. Encore une description magnifique de tes émotions et des paysages traversés. Tu écris vraiment décidément très bien (on se croirait à ta place). J’espère avec Cathy que tu vas bien (moral, boulot, amitiés) et surtout que tu arrives à faire ce que tu souhaites pour t’épanouir à fond. Un énorme gros bisous ma puce. 😘😍❤️

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s