Le jour où tout a commencé…

 

Ô Canada

 

21 décembre 2009, je découvrais pour la première fois, à Mont Laurier, Québec, ça :

IMG_8000

Une histoire d’amour était née… entre un sport avec de superbes athlètes et ce que je cherchais depuis longtemps : l’aventure, les grands espaces et une communion avec la nature. Quoi de mieux alors que de vivre comme à la fin du XIXe siècle pendant les ruées vers l’or ? Ce n’était peut-être que pendant deux jours mais l’expérience restera à jamais gravée en moi.

Et avec les quatre mois d’avant passés à Montréal, je suis tombée en amour du Canada.

Puis viennent les questions/les doutes… vais-je vraiment aller m’expatrier là-bas, seule, loin de la famille et des ami(e)s ? pour faire quoi ? vais-je trouver du boulot dans mon domaine d’études ? et les hivers, ils sont vraiment longs comment ? Et finalement, je pense que je n’étais pas encore prête… à ce moment-là, du moins.

La routine reprend petit à petit sa place, l’idée est toujours dans un coin de la tête.

La passion du mushing toujours en moi, je me rends compte qu’il y a aussi des mushers en France, avec qui pratiquer du traîneau, et qu’il y a plein de boules de poil qui ne demandent qu’à travailler et à se faire caresser. J’essaye donc de me rapprocher de ce milieu, jusqu’à tenter la saison d’hiver 2016 dans le Vercors en tant qu’handler (qui donne la main pour les soins aux chiens et la préparation/réparation du matériel lié à l’activité de traîneau).

Et ça donne ça :

pixiz-30-06-2016-20-05-18

Et parallèlement à ce combat intérieur de savoir quoi faire de ma vie, je m’inscris pour Expérience Internationale Canada 2016 dans le but d’obtenir un Permis Vacances Travail, et ce dès le début de l’ouverture du bassin de candidats, le 1er décembre 2015. À partir de maintenant, il faut attendre le résultat de la loterie : 6.400 places, candidats tirés au sort parmi environ 13.000 demandes (selon les autorités canadiennes, février 2016) [mea culpa à tous ceux à qui j’ai dit 60.000]. Mais quand même, une chance sur deux, pour moi qui ne suis jamais chanceuse aux jeux, ça paraît mal parti… et pourtant le 11 mai, je reçois mon invitation à présenter ma demande de permis de travail. Youhouuuuuu !

La suite va très vite : acceptation de l’invitation le 17 mai ; finalisation de la demande le 27 mai à 14h02 ; réception de ma lettre de correspondance le 27 mai à 21h22 !!

J’ai enfin mon sésame pour le Canada, … et maintenant, que vais-je en faire ?

 

« Lorsqu’ils me virent, les harnais à la main, les chiens devinrent fous, complètement fous, et ils ne tardèrent pas à me communiquer leur enthousiasme », Le Grand Blanc, Gary Paulsen.


10 réflexions sur “Le jour où tout a commencé…

  1. La belle aventure … Que du bonheur à venir .. Encore quelques questions des peurs et des remises en question sans doute .. Ou pas d’ailleurs je lirais ça ici ! Hâte de découvrir dans cette folle et jolie grande balade ! 😘

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s