Haleakalā, une rencontre du 2ème type

 

Alors je me suis assise et j’ai contemplé…

 

J’ai contemplé ces paysages martiens pendant de longues minutes, seule, au fond du cratère, avec pour seule compagnie, le chant du vent sur les remparts et la danse des nuages dans le ciel, fascinée par la vie qui reprend ses droits petit à petit, même dans un lieu si hostile, et déconcertée par la palette de couleurs qui s’offrait à moi. C’est parfois avec les larmes aux yeux et souvent avec un sourire béat sur les lèvres que j’ai arpenté les sentiers d’Haleakalā. Pendant trois jours, j’ai vécu une de mes meilleures expériences de randonnées à ce jour. Et si mon plan initial de camper au cœur du cratère a été remis en cause par une météo peu coopérative, j’ai tout de même pu profiter comme il se doit de ce parc national : des levers de soleil sublimes bien que surpeuplés, un coucher de soleil en solitaire d’une beauté à couper le souffle, et des sentiers de randonnée magiques. Retour en images (et en mots) sur ces panoramas époustouflants.

 

Jour 1 : Sliding Sand Trail

La veille, découragée par une météo pluvieuse depuis plusieurs heures, je tarde à prendre la route du Volcan… Et quand je me décide enfin, il fait déjà nuit ! Le trajet n’est pas du plus amusant entre la pluie, les nuages bas et les nombreux virages, mais j’arrive tant bien que mal à destination : le camping de Hosmer Grove. Je décide alors de dormir à l’arrière de la voiture car je n’ai pas vraiment envie de monter la tente de nuit, qui plus est sous une telle bruine… Puis de toute façon, la nuit va être courte : demain, j’ai rendez-vous avec le Soleil à plus de 3.000 mètres d’altitude. Et pour ça, départ à 5h du mat’ !

Arrivée sur place, je suis quelque peu déçue de la foule présente. On m’avait pourtant prévenue que c’était un incontournable, et qu’il y aurait du monde, mais je ne m’attendais pas à voir plus de cinquante personnes amassées sous la pluie (car oui, il crachine toujours…) … Le charme n’opère pas vraiment, d’autant plus que le Soleil se fait timide, malgré le chant et la motivation du ranger pour le faire sortir de sa réserve ! Ça y est, je suis grincheuse…

… quand, tout à coup, les nuages s’éclipsent, laissant place à un ciel d’un bleu profond, et surtout dévoilant une vue dégagée sur le cratère. Wow wow wow… Ni une, ni deux, j’enfile mes chaussures de randonnée, et m’élance sur le plus connu des sentiers du parc : Sliding Sand. 19 kilomètres et 865 mètres de dénivelés plus tard, je suis comblée et surtout à court de mot pour décrire ce que je viens de vivre… Je n’ai jamais vraiment compris l’expression « Je me croirais sur Mars », car je me suis toujours dit, comment puis-je savoir ? Je n’y suis jamais allée… Pourtant, c’est cette phrase qui tournait en boucle, encore et encore, dans ma tête pendant mes six heures de marche ! Et bien que cette première journée ne démarrât pas sous les meilleurs auspices, elle s’est finalement révélée être juste parfaite, avec l’impression d’être seule au monde et le sentiment d’être chanceuse de vivre ces instants.

Map (3)PVT Canada_Lily's road_Sliding sang (4)PVT Canada_Lily's road_Sliding sang (1)PVT Canada_Lily's road_Sliding sang (5)PVT Canada_Lily's road_Sliding sang (6)PVT Canada_Lily's road_Sliding sang (7)PVT Canada_Lily's road_Sliding sang (8)PVT Canada_Lily's road_Sliding sang (9)PVT Canada_Lily's road_Sliding sang (10)PVT Canada_Lily's road_Sliding sang (12)PVT Canada_Lily's road_Sliding sang (13)PVT Canada_Lily's road_Sliding sang (11)PVT Canada_Lily's road_Sliding sang (14)

 

Jour 2 : Skyline Trail

Les jours se suivent et ne se ressemblent pas… Comme je suis têtue, je retente le lever de soleil tout là-haut, espérant une foule moins nombreuse et rêvant de faire un plein d’images somptueuses… C’est un ciel étoilé qui m’attend quand je me réveille à 4h50, promettant une entrevue extraordinaire avec le Soleil. Je suis toute excitée malgré le froid environnant, qui me rappelle néanmoins le Yukon (et rien qu’à cette pensée, tout mon corps se réchauffe !).

Le temps s’annonce parfait pour une nouvelle journée de marche. Aujourd’hui, je quitte le parc national d’Haleakalā pour randonner sur une crête : le sentier « Horizon » ! Si les deux-trois premiers kilomètres se font sur du bitume ou des gros cailloux et que la vue est forcément moins spectaculaire que la veille, je ne baisse pas les bras pour autant. Et mon instinct avait raison de me guider sur ce chemin…

PVT Canada_Lily's road_Skyline trail (2)PVT Canada_Lily's road_Skyline trail (5)PVT Canada_Lily's road_Skyline trail (6)PVT Canada_Lily's road_Skyline trail (7)PVT Canada_Lily's road_Skyline trail (8)PVT Canada_Lily's road_Skyline trail (9)PVT Canada_Lily's road_Skyline trail (10)

… comme de me dicter de rester pour observer le Soleil se coucher. Seule au sommet de Pa Ka’oao, je m’émerveille de la beauté de la carte postale qui se dessine petit à petit devant moi. Unique et bouleversant !

PVT Canada_Lily's road_Skyline trail (1)

 

Jour 3 : Halemau’u Trail

Dernier jour à Haleakalā, je dois faire en sorte qu’il compte ! Et avec la marche que j’ai prévue, je ne devrais pas être déçue ! Un départ la tête dans le nuage, une descente progressive dans le cratère qui révèle une perspective digne d’un décor de film de science-fiction, et j’arrive rapidement à Hōlua, d’où je continue ma randonnée au fond de la cavité, devant des scènes, qui se succèdent, plus sensationnelles les unes que les autres… Je n’ai plus de mot pour raconter les paysages qui apparaissent après chaque « bosse »… Alors, je vous laisse en photos… admirer le magnétisme d’Haleakalā.

 

À suivre : Mes cinq expériences incontournables de Maui

Articles recommandés

13 commentaire

  1. […] À suivre : Haleakalā, une rencontre du 2ème type […]

  2. Très belles images. Tu parles de Mars, mais moi ça me fait plutôt penser à la Lune !
    En tout cas, ça a dû en effet être une randonnée pleine d’émotions.

    1. Parce que tu es déjà allée sur la Lune ?
      Oui, je parle de Mars car la Lune me paraît plus « noire & blanche » alors que le rouge d’Haleakalā m’a fait penser à Matt Damon sur Mars 😉

  3. Impressionnant, merci pour ces magnifiques photos,

    1. Merci Olivier !!! C’était en effet surréaliste !

    1. À ajouter sur la liste de tes prochaines destinations ?

      1. Ben pourquoi pas tiens 😊

  4. Comme toujours, de superbes photos. Cela donne vraiment envie de voyages. Quel courage.

    1. Vous aussi vous avez fait des voyages de rêves 🙂

  5. Ces paysages donnent une telle impression d’ « ailleurs », un ailleurs qu’on ne sait pas trop définir…

    1. Oh oui, comme tu dis ! Difficile de poser des mots sur un paysage si lunaire, si différent…

  6. […] Pour plus de détails sur ce sentier et les autres chemins disponibles dans le parc national Haleakalā : https://lilysroad.com/2017/08/26/haleakala/ […]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nous utilisons des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience possible sur notre site Internet. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies.
Accept